Jaisalmer : la ville en or au milieu du désert de thaar

 

Jaisalmer : la ville en or au milieu du désert de thaar non loin de la frontière avec le Pakistan est une ville aux charmes d’orient, brillante, lumineuse, aveuglante et chaude. Haut lieu de la seigneurie rajput, de longs sièges , de guerres, de fêtes somptueuses  et des drames amoureux de quelques princes et princesses hantent encore chaque recoins de l’enceinte fortifié. Le fort hors du commun hors du temps est perché sur son promontoire rocailleux et abrupte dominant toute la ville de ses pierres taillées et décorés avec quantité de détails et de précision .

Jaisalmer Fort

C’est un fort habité, une exception en Inde, laissé à l’abandon il a été occupé par des populations, le fort abrite donc des maisons, des Guests house, des commerces et des restaurants rivalisant de vues imprenable tombant à pic le long des remparts . Vous vous sentirez  le temps d’un instant dans la peau d’un seigneur Rajput ou d’un riche commerçant en épices et tissus rares du 16eme siècle une époque de faste pour le royaume de Jaisalmer. Attention aux acheteurs compulsifs, la ville est bondée de petites échoppes vendant bijoux tissus et autres objets et les vendeurs savent y faire.

camel safari

Pour les amateurs d’aventure désertique des safaris avec nuit dans le désert sont proposé partout. Une journée et une nuit suffisent pour profiter du désert, si vous êtes chanceux vous aurez le droit à une nuit étoilée comme rarement il nous est donné de voir dans nos villes saturés de lumières artificielles. Les chameliers et chauffeurs seront aux petits soins, vous proposant un dîner ,du thé et un petit déjeuner cuisiné au feu de bois dans les dunes chaude de sable fin. Un pur moment de détente et de tranquillité qui vous feront oublier la folle frénésie des villes indiennes. Le soir venus respirez, baladez vous sur les dunes et admirez le soleil se coucher.

Thar desert

J’ai adoré cette ville aux ruelles étroites mêlant habitants et commerçants, famille indienne et touriste en balade. La hauteur de la forteresse permet de souffler un peu et de s’élever au dessus du désert qui écrase quiconque s’y aventure. Là-haut l’air circule et la pierre irradie de son histoire chaque personne qui pénètre dans la forteresse. On ne peut s’empêcher de fantasmer surtout pendant la visite du palais du marhajat et de ses quartiers personnel. On s’imagine une vie dans l’honneur et la guerre ou les raids sur les caravanes étaient succédés de festins et de danses. La réalité devait être beaucoup moins rose dans ces contrées ou ne tombent que 15 cm d’eau les meilleurs années. Bref Jaisalmer est un vrai saut dans le temps, des paysages totalement nouveaux pour moi et des souvenirs pleins les yeux et le cœur.

view from fort

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *